jeudi 8 septembre 2016

La propriété intellectuelle, au coeur des relations entre entreprises installées et startups

Parmi les 12 pistes d’action proposées par le Secrétariat d’État au Numérique lors de la consultation publique de cet été sur l'amélioration des conditions de développement des startups en Europe , on peut repérer la proposition "Faciliter les rapprochements startups et entreprises installées"[1].

La présence de cette proposition peut étonner car il existe, d’ores et déjà, sous des formes diverses, de nombreux lieux où les acteurs d’un écosystème peuvent se rencontrer : clubs professionnels, associations sectorielles, réseaux d’entreprise, incubateurs corporate, pôles de compétitivité...

En fait, en lisant le développement de la proposition, un titre alternatif aurait pu être : "Faire évoluer les pratiques".

Trois domaines d'amélioration des pratiques sont expressément cités dans le développement de la proposition :
  • l’accès à la commande, 
  • les délais de paiement, 
  • le respect de la propriété intellectuelle.
Ces préoccupations sont celles de l'Alliance pour l'Innovation Ouverte créée par le gouvernement fin 2015.

Elles sont aussi celle de la proposition "Créer des places de marché ouvertes, transparentes et loyales" [2].

Cette dernière sera intégrée à la Note des autorités françaises que le gouvernement compte adresser à la commission européenne en complément à la consultation lancée mais au niveau de l'Europe par la commission.



[1][2] Sur le site de la consultation, accès aux propositions