jeudi 4 juillet 2019

Protection et partage d'une démonstration de maths

Au sens de la propriété industrielle, le brevet protège une invention technique, c’est-à-dire un produit ou un procédé qui apporte une nouvelle solution technique à un problème technique donné [1].

Certaines créations ne peuvent pas être protégées par un brevet : c'est le cas des théories scientifiques et méthodes mathématiques.

Mais il existe des moyens pour "préserver ses droits pour l'avenir".

C'est ce qu'a fait Antoine Cossic (79) pour une démonstration de Grand théorème de Fermat qui pourrait être inédite.

Nous ne nous prononçons pas, ni sur la validité de la démonstration, ni sur sa nouveauté, mais voici ci-dessous un extrait de l'exploit de l'huissier sollicité.




Bonne chance à notre camarade Antoine Cossic pour une valorisation, économique, sociale, morale...

PS : Notre camarade (60 ans) a annoncé en début de ce mois de juillet son admission au Capes Externe de Maths [2].
Son nouveau défi : que chaque année, au moins un(e) de ses élèves issu(e)s des milieux populaires intègre l'X [3]


[1] Ce qui est brevetable ou pas, INPI
[2] Devenir enseignant, Ministère de l'éducation nationale et de la jeunesse.
[3]  Mission "Diversité dans les grandes écoles" lancée par la Ministre Frédérique Vidal, X-Diversité, 26 juin 2019