mardi 25 juin 2013

Une expérience numérique immédiate en copyright BtoB : plagiat, "spin" ou simple recension ?

L'expérience

1. Faire une recherche Google avec simplement tous les mots : maîtrise usage

2. Repérer un article intitulé "La maîtrise d'usage, une notion innovante" référencé sur un site qui collecte (pertinamment) des articles sur le web, annonce les reproduire dans une base documentaire à accès contrôlé et propose au visiteur un droit en espèces pour accéder à la base (désigné dans la suite par "site de capture" à l'opposé de "site media").

3. Prendre un extrait de l'article (sans le titre) et le déclarer sur l'outil "Plagiarism Checker.com"

4. Constater que l'outil renvoie à un article publié sur CIO Online (désigné par "site media"), et en libre accès.

5. Prendre le chapo de l'article (sans le titre).
Le déclarer sur Plagiarism Checker.com"

6. Observer le résultat

--------------------------------------------------------------------------------------------------------
La question
Le texte du site de capture est-il un plagiat, un spin ou une simple recension  du texte représenté sur le site media ?

-------------------------------------------------------------------------------------------------------
Sur le "spinning" d'article
En exploitation de copyright B2B, le "spinning" d'article désigne  une technique de réécriture d'article qui vise à effacer toutes traces de l'article original dans le "spin" (résultat de l'opération de spinning) en vue de
  • faire croire au lecteur que le spin est la source des idées clefs exprimées dans l'article original,
  • faire croire à Pinguin Google et Panda Google que le spin est la source des idées clefs exprimées dans l'article original,
  • faire peu de cas du comportement éthique en affaires de citer l'auteur de l'article original, qui propose souvent par ailleurs des prestations professionnelles (ang : business author), 
  • se soustraire à l'obligation légale de citer l'auteur et la source de l'article original au titre du code de la propriété intellectuelle,
  • diminuer les risques de qualification de plagiat et de contrefaçon.
Le spinning ne doit pas être confondu avec les exercices d'analyse de texte et de commentaire de texte qui font l'objet d'épreuves au bac.

Pour l'entreprise souhaitant représenter à des fins commerciales ou d'entreprise, - par exemple sur le site d'entreprise, le blog d'entreprise ou le réseau social numérique interne- , des "idées" véhiculées dans un article original, le business case est le suivant :
  • faire appel aux prestations d'un spécialiste du spinning et courir un risque d'entreprise certain, le zéro faute étant illusoire,
  • prendre contact avec l'auteur/consultant (ang : business author),  et convenir d'une prestation de co-écriture d'un nouvel article qui emporte une licence de l'article source.
Avant de prendre une décision, il est fortement recommandé de considérer la question suivante : au delà des bénéfices directs de nouvel article, qu'il soit un spin ou une co-écriture, quels signaux donner à l'écosystème de l'entreprise (collaborateurs, clients, actionnaires, fournisseurs,...) sur la politique d'innovation de l'entreprise :
  •  une stratégie d'innovation par parasitisme 
ou 
  • une stratégie de co-innovation inscrite dans une politique d'entreprise socialement responsable ?

Pour plus d'information sur wikipedia : article spinning
-------------------------------------------------------------------------------------------------------
Autres observations
1. Recherchez le nom de l'auteur de l'article original sur le site de capture.

Original : "authentique, unique, inédit, qui émane directement de l'auteur, qui n'est pas une copie, une reproduction ..." (dictionnaire Larousse). Le site original est le site qui a publié l'article en premier. Selon la politique éditoriale du site et des accords éventuels avec l'auteur (non journaliste), l'article intégral peut être reproduit sur d'autres sites ou dans les entreprises.

Intégral :  entier, complet

2. Recherchez la date de l'article du site de capture.

3. Recherchez si le site de capture mentionne
  • le site qui a publié l'article original  ;
  • le(s) site(s) sur lesquels l'article intégral (néanmoins, non original)  peut être accessible.

4. Observez l'identité du site dont l'article a fait l'objet d'un billet par un tiers dans un réseau social

5. Repérez les phrases ou modules sémantiques empruntés aux textes suivants :
6. Dégagez alors dans l'article du site de capture l'apport de l'auteur du texte du site de capture

7. Avez-vous identifié dans le texte du site de capture un possible contre-sens , notamment dans l'articulation entre (1) la maîtrise d'usage, (2) la propriété intellectuelle portée par le résultat de l’œuvre et (3) la stratégie informatique ?

Note sur le contre-sens :  dans le cadre des devoirs de "commentaire/analyse de texte" proposés en enseignement secondaire, un contre-sens est une proposition qui n'est pas exprimée dans le texte commenté, mais présentée comme telle par le commentateur alors qu'elle relève de sa propre opinion. La représentation de cette opinion doit être explicite aux risques d'une pénalité sévère (supérieure à la faute de grammaire) imposée par professeur correcteur.
Pour notre part, auteur du texte original, ce n'est pas la "maîtrise d'usage", une simple formule évocatrice comprise par les spécialistes, qui arrive au niveau de la stratégie informatique, mais la propriété intellectuelle.

8. Faites une recherche avec l'outil mis à disposition sur le site de capture avec les mots (noms de revue professionnelle sur l'informatique) :
  • 01 informatique, 
  • le monde informatique,...
  • cio-online,
  • ...
et observer le nombre d'entrées en retour.

D'après vous, quelle est la proportion des articles empruntés par rapport au nombre total des articles (le site produit également des articles originaux) ?

Observer les articles retournés avec le mot cio-online. Existe-t-il des articles où cio-online n'apparaît pas expressément ? 
Faire alors une recherche Google avec le titre. Cette recherche donne-t-elle systématiquement un article publié sur cio-online et accessible gracieusement ?

D'après vous, le producteur du site de capture a-t-il passé des accords commerciaux avec les sites des médias dont les articles ont été reproduits dans sa base pour être représentés à ses abonnés ?


Eléments de réflexion
Pour le site de capture, quels seraient les différents avantages business de reprendre des articles sur les media OJD ?
  • référencer sur Google avec les mots [maîtrise usage] 
  • placer le site de capture devant le site du média, dans l'hypothèse où Google lirait et comprendrait le terme "original"
  • enrichir sa base et en tirer des souscriptions payantes 
  • ...


Autres expériences
Si vous souhaitez apprécier l'état de l'art/offre de la détection du plagiat en ligne gratuit :
  • Faire avec Google une recherche "avancée" avec une série de modules sémantiques qui vous semblent déterminants au contenu du texte :
Notre choix (pré-paramétré)
"Maîtrise d'ouvrage" "Maîtrise d’œuvre" "Maîtrise d'usage" "systèmes d'information" "propriété intellectuelle" "stratégie"



Commentaires de l'auteur
En ce qui concerne notre article, nous sommes convenus d'un accord particulier avec le média [1], et en outre, que cet accord existe ou non, l'obligation de citer le nom de l'auteur demeure.

Quelques temps après la sortie des deux articles sur CIO-Online, nous sommes rentrés en contact avec le producteur de site de capture ;  quelques échanges ont été réalisés, malheureusement sans la moindre concession de l'auteur du texte du site de capture ou du producteur du site...

Pourquoi ?
Avec vos idées, vous êtes cordialement invités à débattre avec l'auteur(ci-dessous)

[1]Sur "L'entreprise numérique créative", le modèle d'affaires numériques : A10 : "Publication d'articles de concert"

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Pour débattre avec l'auteur
(merci de lui envoyer un avis)
 
Sur Linkedin(accès en deux clics via "Open Savoir-Faire and Open Innovation on Linkedin et Le Cercle"
--------------------------------------------------------------------------------------------------------
Sur les enjeux pour les industries culturelles et de communication/media
un billet sur la mission Acte 2 de l'Exception culturelle sur ce site : Aborder les enjeux de copyright en B2B
--------------------------------------------------------------------------------------------------------
Lecture 
Sur Le Cercle Les Echos, par Tru Dô-Khac, accès en deux clics via Le Répertoire du Numérique
Une application de l'exploitation du copyright en BtoB :
L'offre IT Regime Management UO2 qui comprend une licence de savoir-faire, une licence d'un jeu d'entreprise et des formations en "Blended Learning" (en présentiel et sur réseaux sociaux numériques privés)


L'auteur de ce billet s'exprime en tant qu'auteur intuitu personae, et non en tant que Président de X Propriété Intellectuelle.